Tai-chi : Un art-martial de plus en plus prisé en Afrique du Sud

La journée internationale du qigong et du tai-chi a été célébrée un peu partout dans le monde. Et l’Afrique du Sud n’a pas manqué de faire ovation.

Cet art martial ancien est pratiqué dans différents pays du monde. On compte près de 250 millions d’adeptes. La plupart d’entre eux ont été séduits par ses vertus pour la santé. Tous les ans, lors de la journée du qigong et du tai-chi, ses pratiquants font en sorte de faire connaître davantage ses bienfaits. Et d’après eux, cette discipline permet de renforcer le système immunitaire, d’abaisser la tension artérielle, de ralentir le vieillissement, d’améliorer l’équilibre et de combattre le stress.

En Afrique du Sud, le tai-chi est de plus en plus pratiqué. Selon le président du Taijiquan en Afrique du Sud, cette discipline est très appréciée dans le pays vu que la plupart des personnes sont touchées par les douleurs articulaires et le diabète. Le fait de la pratiquer leur évite de suivre des soins dans un centre de santé, car le tai-chi se pratique en plein air.

Il affirme que le tai-chi peut être pratiqué par tout le monde. Il s’agit d’une sorte d’enrichissement qui permet à chacun de retrouver ses véritables racines. Cette discipline unit tout le monde. Cette journée de célébration est considérée comme une journée dédiée à la paix, poursuit-il.

Selon les adeptes du tai-chi en Afrique du Sud, il s’agit d’une solution pouvant résoudre une bonne partie des problèmes de santé dans le pays. Elle peut aussi bien être pratiquée par les jeunes que par les plus âgés. Avec le manque d’intérêt pour le sport, le mode de vie de la population n’est plus très sain. Mais le tai-chi peut être la bonne solution. Il apprend à respecter autrui, il permet d’adopter un mode de vie sain et il enseigne la discipline.